Mousseux, champagne ou crémant?

14 Novembre 2011

On parle souvent de boire un verre de bulles, mais de quel type de bulles s’agit-il vraiment? Il existe différents types de vin mousseux, incluant le champagne, mais aussi le crémant, spécifique à cinq régions, dont l’Alsace. Comment choisir le bon? Malgré plusieurs similarités, ces produits sont très différents!

Tout d’abord, le champagne et le crémant sont tous deux des produits AOC (appellation d’origine contrôlée) ce qui signifie qu’ils doivent leur authenticité et leurs caractéristiques à leur origine géographique et à des méthodes de production particulières. Dans le cas de ces deux vins, la méthode de production est assez similaire. Marie-Josée Beaudoin, sommelière, explique, « ils sont tous les deux le résultat d’une seconde fermentation en bouteille. On prend le vin blanc, on l’embouteille, on ajoute de la levure et du sucre, et une deuxième fermentation en bouteille se produit. Cette deuxième fermentation est responsable des bulles dans la bouteille. »

Elle ajoute que, bien que certains vins mousseux peuvent être produits de la même façon que le crémant ou le champagne, « la plupart sont produits selon une méthode moins coûteuse et plus simple, permettant de faire plus de volume en cuve close. Les résultats sont agréables, mais plus simples, présentant souvent des bulles un peu moins fines. »

Adrien Rodriguez, sommelier œnologue, apporte une précision, « certaines appellations de vin mousseux se sont démarquées par leurs spécificités et leurs règles, ce qui leur permet de se distinguer des vins mousseux génériques. La cava en Espagne ou le prosecco en Italie sont les plus populaires. L’appellation particulière sous laquelle ils sont représentés est un gage de qualité, mais aussi une reconnaissance de leur identité propre à un terroir et des cépages. »

Donc, si le crémant et le champagne sont produits de la même façon, qu’est-ce qui les différencie? « Il y a plusieurs crémants et plusieurs champagnes, mais les crémants se démarquent par leur côté plus fruité, plus frais autant au nez qu’en bouche. Au point de vue gustatif, c’est assez léger, agréable et typique du cépage utilisé, alors que les champagnes ont ce côté plus minéral, crayeux et à l’occasion, un peu oxydatif, » explique Marie-Josée Beaudoin. Dans les crémants Alsaciens, on retrouve du riesling et du pinot blanc, ils sont donc « plus rigides, plus aromatiques avec une acidité marquée qui amène beaucoup de fraîcheur, » selon Adrien Rodriguez.

Que doit-on rechercher lorsque vient le temps de choisir un vin mousseux? Marie-Josée Beaudoin mentionne la finesse des bulles, « car on ne veut surtout pas avoir l’impression de boire du Sprite! L’équilibre est aussi important, que ce soit un vin effervescent brut (sec) ou doux (sucré), on recherche un bel équilibre entre l’acidité, l’alcool et le sucre. »

Ceci est lié également au moment auquel on veut déguster le vin choisi. « La première chose qui leur est demandée est donc une qualité des bulles qui confère au vin sa propriété rafraîchissante. Une mousse de qualité crémeuse avec des bulles fines coupe la richesse et la sucrosité des desserts et s’harmonise donc facilement avec les mets sucrés. De plus, leur acidité tranchante et leurs arômes élégants qui s’étalent des fleurs jusqu’aux notes de toasté en font un apéritif parfait plein de vivacité et qui excite les papilles sans les envahir, » explique Adrien Rodriguez. D’ailleurs, un crémant est toujours servi en apéritif lors des soirées Alsace au Menu!

Les vins mousseux sont-ils méconnus au Québec? Adrien Rodriguez croit que le champagne n’est pas aussi populaire ici que dans plusieurs pays en raison de son prix : « je ne pense pas que sa mauvaise réputation soit réelle, mais le problème viendrait plutôt de son accessibilité financière. Pourquoi mettre 60 $ dans une bouteille de champagne alors que l’on peut avoir 2 belles bouteilles de vin? »

Le champagne est effectivement associé à un style de vie plutôt luxueux. La maison de champagne Veuve Clicquot organisait le 30 octobre dernier une soirée Yelloween à l’Auberge St-Gabriel qui abordait dans ce sens, avec comme thème « Eyes Wide Shut », un bal masqué très glam. Est-ce que les vins mousseux sont exclusivement pour les grandes occasions? Oui et non, selon Marie-Josée Beaudoin, qui rappelle un fait important : « on peut créer des occasions spéciales plus souvent! »

Et c’est ici que le prix peu élevé des crémants entre en ligne de compte. Pourquoi ne pas faire du brunch une occasion spéciale? « Les crémants d’Alsace sont parfaits pour cette occasion. Avec ou sans jus d’orange, c’est l’accompagnement parfait de tout rendez-vous du dimanche matin. »

Effectivement, le site de la SAQ dénombre 6 crémants d’Alsace disponibles au Québec tous sous la barre des 25 $. Ils sont donc très abordables!

Alors, quand est-ce qu’on boit des bulles?

Crédit photo : Françoise Bernard & Dominic Gouin

  • Theatredubac

    Félicitations  pour toutes les précisions apportées. Cela donne envie de gouter au crémant d’Alsace. Les connaissances et les compétences d’Adrien RODRIGUEZ en matière de Crémant  rappellent la richesse et la finesse de ce vin abordable financièrement et d’une grande qualité gustative. Merci pour cet article

blog comments powered by Disqus